Logo_header
Fr En It Ja
Le Bistrot du Peintre
116 avenue Ledru Rollin
75011 Paris
+33 (0)1 47 00 34 39
Bullet_maplink Situer sur une carte
En images
L'ardoise du jour vous met en appétit Hervé Bonal, patron du Bistrot du Peintre Le bar du Bistrot du Peintre
Le Bistrot propose des vins à l'ardoise et le café au comptoir Marie, serveuse au Bistrot depuis 1989 Carte des cocktails maison
Au vrai Saumur, avant le Peintre Style Art nouveau Faïence art nouveau représentant le printemps et l'été

Le Bistrot

Créé en 1902 au cœur du quartier historique de la Bastille, le Bistrot du Peintre affiche tout le charme des bistrots parisiens typiques dans un cadre Art nouveau hérité des années 1900. Plus ancien bistrot du quartier, le Bistrot du Peintre a connu tout au long du siècle une histoire mouvementée qui a contribué à faire sa renommée.

 

Un peu d’histoire.... Symbole de la Révolution française en 1789, la Bastille est avant tout l’un des plus anciens faubourgs de Paris et une place privilégiée pour les artistes. De sa célèbre prison à son opéra, de la colonne de Juillet aux barricades de 1848 sur lesquelles Victor Hugo fit mourir son Gavroche des Misérables, du port de l’Arsenal au canal Saint Martin, le quartier de la Bastille s’impose comme un des endroits les plus populaires de Paris.

À l’aube du XXe siècle, artistes et artisans en tout genre s’emparent des nombreux passages qui jalonnent le quartier et y installent leurs ateliers. Hector Guimard en personne, figure emblématique de l’Art nouveau, réalise l’entrée du métro Bastille au début du siècle. C’est dans cette ambiance de modernité au cœur d’un faubourg populaire que nait le café liquoriste « À Jean-Pierre ». À l’époque déjà il attire une clientèle variée qui aime s’y retrouver pour discuter. L’étage accueille même des réunions politiques entre les deux guerres ! Entre temps rebaptisé « Au vrai Saumur », le bistrot change de nom dans les années 70 pour s’appeler « Au Carrefour », puis « La Palette Bastille » dans les années 80. En 1989, la Bastille retrouve sa tradition artistique avec l’ouverture du second opéra parisien, à vocation populaire. Les artistes et artisans se réapproprient alors le quartier et de multiples ateliers et galeries s’y installent. Les palettes de peintres récupérées par le patron du bistrot lui donnent son nom en 1993 : le Bistrot du Peintre.

“Anatole France voulait bien aller au ciel mais à condition que l'on y serve le café au lait au lit... Le lit, je m'en moque, mais le café-crème, j'y tiens”


Louis-Ferdinand Destouches, dit Céline

Écrivain français (1894-1961)